Tous les articles par Amandine

À la rencontre d’Hassan et de son charbon vert

Aujourd’hui,  le Nomade des Mers a reçu la visite d’Hassan, qui a un projet d’entreprise verte de commercialisation de charbon vert au Maroc (BioChar Maroc). Ce charbon est fait à base de déchets agricoles organiques non compostables pour limiter la déforestation. Nous étudierons cette technique en détails au Sénégal. Tous nos voeux de réussite !

10534719_933829539997943_1893956948702248974_n

à Agadir, le NDM travaille la dessalinisation

Le Nomade des Mers est arrivé à Agadir. Les plantes ont chaud, mais les poules sont en pleine forme et pondent, 4 oeufs ce matin !

1915859_1750080321877575_8562367172796225515_n

Les premières recherches sur les low-tech vont pouvoir débuter. Au Maroc, c’est à la dessalinisation que nous nous intéressons, et nous avons rencontré Mehdi Berrada, entrepreneur alto|Solutions à l’Université Universiapolis d’Agadir …

Continuer la lecture de à Agadir, le NDM travaille la dessalinisation

Le Nomade des Mers fait escales à Mohamedia

Après quelques jours d’arrêt à Mohamedia au Maroc Nomade des Mers‬ poursuit sa route pour Agadir.

5 jours d’escale bien remplis qui ont permis à l’équipage de :
10394841_1749388688613405_443992563876246772_n

– Rencontrer les collaborateurs locaux de Schneider Electric dont la fondation est mécène du projet

 

– Observer la vivacité de l’éco-système entrepreneurial et social marocain grâce à Espace Bidaya et Kaoutar de Enactus Morocco

12809789_1749389318613342_7903381070514527339_n
– Croiser les compatriotes de ReCube qui font un tour du monde de l’économie circulaire


1263_1749389195280021_9000398524765017306_nVisiter la rédaction de L’economiste et passer sur Atlantic radio

 

 

 

Maintenant cap vers le sud pour 2 semaines d’escale afin de concevoir le premier prototype de désalinisateur low-tech.

1523073_1749388698613404_4795211407104683104_o

12806064_1749388568613417_822752748557947369_n

Le Journal d’Elaine #2

Cela fait 4 jours que nous sommes parti de Vigo. Bilou et Laurent sont rentrés en France et nous continuons avec Gwéno. Cette navigation est nettement plus cool que le Golfe de Gascogne. La mer est calme,  il fait de plus en plus beau et chaud et l’équipage (je) s’amarine enfin. On précise d’ailleurs : le gingembre est beaucoup plus efficace que n’importe quel médicament contre le mal de mer ! (Merci à JPN pour le tuyau 😉

Doucement, la vie à bord s’organise, une petite routine s’installe (faire à manger/réparer/faire à manger/dormir/quart.) ce qui nous permet aussi de commencer les optimisations à bord : aménagements de la cuisine (tri des déchets pour les poules, le compost et les vers de farine) et du magasin, branchement du système hydroponique sur panneaux solaires, début des relevés : conso électrique, pousse des plantes, courbe de ponte des œufs.

Nous cuisinons tous les jours au stove (microgazeifieur) qui n’est pas toujours évident à contrôler… Nous nous faisons régulièrement asphyxiés par une épaisse fumée noire, MAIS « C’est la faute du combustible » comme le rappelle Pierre-Alain (également concepteur de ce stove…)

Bon il est vrai que parce qu’arrivés à court de bois, nous utilisons maintenant la litière des poules. Affaire à suivre donc…

On a hâte d’arriver au Maroc à Casa enfin rencontrer nos inventeurs (et prendre une vraie douche !)

Bises de nous, & des dauphins 😉

Elaine Le Floch 

Sous la serre, la luzerne. Par Corentin

Pendant l’expédition Nomade des Mers, grâce à tous les experts qui nous accompagnent, on va apprendre tous les jours des trucs passionnants. Par exemple en ce moment on fait pousser de la luzerne à bord. Les pousses ont germé il y a quelques jours, on vient de les replanter en hydroponie. Je croyais que la luzerne c’était de la nourriture pour les vaches – mais en fait ça a l’air d’être une plante géniale… petit article sur ce que j’ai appris sur la luzerne.

Continuer la lecture de Sous la serre, la luzerne. Par Corentin

« Le topo de la base à terre » / 27.02.16 / Holà !

Le 27 février dernier, le Nomade des Mers arrivait à sa première escale. Non pas pour parler low-tech, mais simplement technique. Réparer les quelques casses, remettre le pied à terre, faire quelques achats, et attendre un vent favorable à la poursuite du voyage.

1927760_10207032662749571_2655172944005779569_n

Continuer la lecture de « Le topo de la base à terre » / 27.02.16 / Holà !

25.02.16 > Le premier appel Nomade des Mers > Base à terre

11h00 

La base à terre s’affaire tranquillement à Concarneau. Camille prépare son intervention à Saint-Clair sur Elle, Amandine est au téléphone avec Julie, Marvin et Clément sont toujours occupés à ranger l’atelier.

11h35 

Un numéro étrange s’affiche.

« Julie, le bateau appelle, je raccroche, à plus ! »

« Allo ?  » Pierre-Alain est au bout du fil.

Les sourires se dessinent sur nos visages et Camille court chercher le reste de l’équipe à l’atelier. Ces instants seront rares, nous devons tous être présents.

PA nous rassure. Tout va bien à bord. Les poules ont même pondu 3 oeufs en pleine mer. Espérons que ce succès se reproduise ! Nous plaisantons « Elles ont fait trois oeufs ! Il y a trois oeufs dans le poulailler ! » . L’équipage améliore le poulailler et inaugure le Rocket Stove en mer.

Quelques ennuis matériels tout de même.

« On a pété deux écoutes, mais rien de grave »

Le pilote automatique connaît quelques bugs, mais avec Gwénolé et Bilou à bord, aucun risque.

 » Alors, combien de vomi ?? – Cinq … « 

pour Pierre-Alain. Mais il n’a pas du oser dénoncer les autres malades !

Quelques couacs vite oubliés :

 » On est actuellement sur le vertical au niveau de La Rochelle, il fait super beau, et on a vu des dauphins ! « 

Ce à quoi nous nous empressons de répondre, qu’ici aussi, à Concarneau, il fait beau !

 » Et il y a des dauphins ? « 

Il nous nargue. Force est de répondre que non … !

La communication devient mauvaise. Nous transmettons les bisous que l’on nous a confié (Bernadette la maman de Corentin, Sophie la compagne de Bilou au travail et dans la vie, l’équipe de Kaïros et d’Explore … ) et souhaitons bon courage à nos marins d’eau douce.

 » Et à la prochaine ! « 

P.S : Ils vous embrassent tous !

Camille, Amandine, Marvin, Louis-Marie & Clément – La base à terre

Position 25.02.16

 

23/02/2016 > Le Nomade des Mers a largué les amarres !

24 janvier 2016,

Hier soir, sous la pluie Concarnoise, cinquante badauds regardaient le départ  du Nomade des Mers.

Départ (c) GOB Camille DubandLes amis sont là, les fans de la première heure et les curieux aussi. Roland Jourdain attend son pain frais tout droit venu du restaurant La Coquille qui aura été aux  premières loges pour admirer la transformation du Nomade des Mers. Et les moteurs démarrent déjà.

Equipage (c) GOB Camille Duband20h30 / Les amarres sont larguées et nous voilà cinq orphelins désorientés sur le quai,  à regarder s’éloigner ce qui aura été le projet de toute une équipe, l’auberge de nombreux bénévoles, un chantier considérable pour l’équipe technique, un musée de la low-tech, et tant d’autres choses encore ! Après trois ans de travail et de partage, nous retenons nos larmes… Enfin presque, parce que l’on va enfin pouvoir être au calme, sans nos trois marins d’eau douce qui courraient dans tous les sens à la recherche de leurs équipements !

Gwénolé (c) GOB Camille DubandLa vie reprend son cours 

Et oui à Concarneau la vie du Low-tech Lab continue. Alors on remonte ses manches et on fait le grand ménage post-départ, ranger calmement le bureau et l’atelier après l’ouragan « Nomade des Mers » (pour ne pas dire nos trois aventuriers !) qui les a dévastés ! 😉

Rien de tel pour remettre les idées au clair. Ce départ aura du bon !

Prochaines étapes  …

… La poursuite du développement du Low-tech Lab par la mise en place de partenariats avec des entreprises et des fab-lab, de workshop pour les particuliers, et le déploiement du programme pédagogique …

Pour tous, au départ du bateau, nous avions l’impression de boucler une aventure. Au contraire, elle ne fait que commencer …

Camille, Amandine, Marvin, Louis-Marie, Clément – L’équipe à terre