oiseau

Compagnons de route

Depuis notre départ, nous sommes accompagnés de quelques compagnons de route. Les oiseaux sont les plus assidus et les plus nombreux, ils occupent en permanence notre sillage dont ils se décrochent parfois pour venir à l’avant du bateau et se laisser rattraper pendant qu’ils exécutent quelques vols planés à faible distance, comme pour  regarder ce qu’il se passe à bord. Ni mouettes, ni goélands, ce sont des labbes, des océanites, et des albatros. Ce dernier, emblème des mers du sud, a fini par nous faire l’honneur de sa présence après 7 jours de mer. Depuis il  en passe régulièrement à fière allure avec leur envergure de plus de 2m. Les habitants des eaux se montrent moins souvent mais nous avons été accompagné plusieurs jours par des exocets. Quelques un se sont échoués sur le pont. Nous avons aussi eu la surprise d’y ramasser des calamars ! Après un petit temps d’observation nous avons fini par les voir qui sautent à la verticale hors de l’eau comme des fusées. Surement une technique qui tout comme l’exocet lui permet d’échapper à un prédateur. Evidemment retomber sur le pont les mets à la merci des prédateurs que nous sommes. Les calamars sont bon, les exocets sont trop joli, on les relâche…
Côté cétacés nous sommes déçus. Il est juste passé un petit banc de dauphin un matin. Mais ils ne sont pas resté suffisamment pour que tout le monde les voient.
Espérons que le tableau des observations se complète par la suite. Nous essayons d’être attentifs, mais les bricolages, réunions d’équipes et lowtechs nous éloignent souvent des postes d’observation.
Avec Hugo nous prévoyons de pêcher autant par soucis de découverte que pour améliorer le quotidien.
A suivre…

Clément

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *